La boîte de vitesses automatique

Première étape de la réparation d’une boîte de vitesses automatique: identifier le problème

Les boîtes de vitesses modernes à gestion électronique nous permettent avant tout de consulter la mémoire interne du véhicule pour détecter les éventuelles erreurs. Il est également important de contrôler le niveau d’huile.

Ce n’est qu’après cela que l’on peut conclure si le défaut se situe au niveau de la boîte de vitesses ou non. Les problèmes de changement de vitesses ou d’embrayage sont particulièrement difficiles à localiser.

Des problèmes mécaniques se traduisent en général par des vitesses qui sautent, qui ne passent plus ou qui craquent.

S’il s’agit d’une transmission automatique à pilotage électronique, l’ordinateur de bord se mettra – en cas de défaillance détectée – en mode dégradé (mode de sécurité). Ce mode laisse la possibilité de rouler, mais la boîte se retrouve bloquée en deuxième ou troisième sans pouvoir passer à une vitesse supérieure ni inférieure. Ce phénomène donne aux chauffeurs l’impression de “patiner”. Dans la plupart des cas, ils sont prévenus soit par la petite lampe ou le témoin “défaut moteur”, soit par l’affichage d’un message d’alerte sur l’ordinateur de bord. Il est ensuite très important d’effectuer un diagnostic aussi vite que possible.

Notre expérience et notre documentation technique sont à votre disposition pour résoudre le problème de votre boite à vitesses.

Par ailleurs, nous sommes affiliés à l’organisation américaine ATSG, qui assiste ses membres à l’échelle mondiale avec des informations techniques, un service d’assistance en ligne et des séminaires. Ainsi, nous suivons finalement une formation continue.

Astuce: Bien que les constructeurs automobiles affirment souvent que l’huile de boîte ne doit jamais être vidangée ni remplacée, un changement de l’huile et l’installation d’un nouveau filtre ne constituent pas du tout des luxes superflus.

 

gearbox_clutch